75e D-Day. Emmanuel Macron a rendu hommage aux fusillés de la prison de Caen, et à la résistance normande

75e D-Day. Emmanuel Macron a rendu hommage aux fusillés de la prison de Caen, et à la résistance normande

Pour la première fois, un président de la République est venu rendre hommage aux 80 fusillés de la prison de Caen (Calvados), le 6 juin 1944. La cérémonie s’est déroulée ce 5 juin.

Au cours d’une cérémonie très intime devant la maison d’arrêt de Caen (Calvados), mercredi 5 juin 2019, la présidence de la République a tenu à rendre hommage aux résistants français pendant la Seconde guerre mondiale, et particulièrement aux fusillés de la prison de la ville. 35 familles de 71 des hommes fusillés identifiés comme ayant était victimes de ce massacre, étaient présentes.

Parmi les invités, Bernard Duval, déporté le 20 mai 1944 depuis la maison d’arrêt caennaise. Cette décision des autorités allemandes lui a permis d’échapper à la fusillade. Il « porte le stigmate de cette tragédie et il est la mémoire de leur chair sacrifiée », comme l’a présenté Valérie Rapeau, directrice du protocole à la mairie avant qu’il ne prenne la parole :

“Il y a 75 ans, a été commis un massacre que seul le régime nazi savait orchestrer. Et il était dit que devant l’impossibilité d’un transfert de prisonniers, la Gestapo ne pouvait qu’ordonner leur exécution pure et simple.”

LIRE LA SUITE

Comments are closed.