Author: admin1473

Rencontre dédicace avec Alexis Le Gall

Rencontre dédicace avec Alexis Le Gall

Il y a tout juste un an, la Fondation de la France Libre organisait une conférence avec Alexis Le Gall, Français Libre de 1940, ancien du bataillon de marche n° 5, l’une des unités de la 1re division française libre, sur le thème de son livre, Les Clochards de la Gloire (Ed. Hérissey, 2017). Au dernier moment, des ennuis de santé l’avaient contraint à annuler à sa venue, et le général Jardin avait bien voulu venir le suppléer.

Ce n’était que partie remise. Nous vous invitons à assister, non le mercredi à 18 heures, comme d’habitude, mais mardi 11 décembre, à 17h30 heures, à une rencontre et dédicace avec Alexis Le Gall, qui nous entretiendra de son expérience de la guerre et de son engagement dans les Forces françaises libres entre 1940 et 1945.

Vous pouvez vous inscrire par téléphone au 01 53 62 81 82 ou par courriel à contact@france-libre.net.

Bien à vous,

Sylvain Cornil-Frerrot

Responsable des recherches historiques

Fondation de la France Libre

16, cour des Petites-Ecuries

75010 Paris

Tél. 01 53 62 81 84

HOMMAGES AUX FUSILLÉS DU 15 DÉCEMBRE 1941

HOMMAGES AUX FUSILLÉS DU 15 DÉCEMBRE 1941

ASSOCIATION NATIONALE DES FAMILLES DE FUSILLÉS , MASSACRÉS DE LA RÉSISTANCE FRANÇAISE ET AMI(E)S (ANFFRMA), FAMILLES DES FUSILLÉS DU 15 DÉCEMBRE À CAEN, ASSOCIATION NATIONALE DU SOUVENIR DES FUSILLÉS DU MONT VALÉRIEN ET DE L’ILE DE FRANCE, AMICALE CHATEAUBRIANT-VOVES-ROUILLÉ-AINCOURT, MÉMOIRE DE LA RÉSISTANCE JUIVE (UJRE, MRJ-MOI)

HOMMAGES AUX FUSILLÉS DU 15 DÉCEMBRE 1941

VENDREDI 14 DÉCEMBRE 2018

Colloque
Le Conseil National de la Résistance (CNR)
et les Comités de la Libération (CDL, CLL)”

de 9h 30 à 17h auditorium de la Ville de Paris 5 rue Lobau Paris 4e (Métro Hôtel de Ville), inscriptions et carte d’identité obligatoire
En partenariat avec la Ville de Paris, le Musée de la Résistance Nationale, le dictionnaire des fusillés et massacrés Maitron, le CPL
Auditorium de la Ville de Paris 5 rue Lobau Paris 4è (Métro Hôtel de Ville), de 9h30 à 17h inscription gratuite et carte d’identité obligatoires

PROGRAMME

LE CONSEIL NATIONAL DE LA RÉSISTANCE (CNR)

Mise en place et objectifs, les acteurs connus et inconnus par Claude PENNETIER chercheur au CNRS, Centre d’Histoire sociale du 20e siècle, directeur du dictionnaire Maitron

Un regard le programme du CNR : les nationalisations par François DUTEIL Institut d’Histoire Sociale CGT.

LES COMITÉS DE LA LIBÉRATION (CDL,CLL)

Le Comité Parisien de la Libération par Charles RIONDET, Ingénieur de Recherche à l’INRIA, docteur en Histoire, Conseil scientifique du MRN

Les Comités de Libération du Centre-Ouest par Dominique TANTIN, historien, docteur en Histoire, agrégé en Géographie, Président de l’association pour un Maitron des fusillés

Le Comité Départemental de l’Yonne par Joël DROGLAND, historien, coordinateur du CD-rom sur la Résistance dans l’Yonne (AERI-ARORY), vice-président de l’association pour la recherche sur l’occupation et la Résistance dans l’Yonne (ARORY)

Le Comité Local de Libération de Tourlaville (50) par Laurent VEDY (ANFFRMA)

Renseignements et inscriptions : Colloque (gratuit), Repas (33€) – Jean Darracq  tel : 06 10 98 84 15
mail : sylvie-jean.darracq@wanadoo.fr ou ANFFRMA 9 rue Amédée Picard 94230 CACHAN

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME


SAMEDI 15 DÉCEMBRE 2018

10hDévoilement de la plaque commémorative des fusillés habitant rue Traversière : Raymond Ballet, Octave Lamand, Hermann Schipke au 35 rue Traversière (Métro Gare de Lyon)

11hCérémonie patriotique au monument aux morts de la mairie du 12è rue Descos (Métro Dugommier ou Montgallet) Square Eugène Thomas puis allocutions et vin d’honneur dans la mairie

13hRepas des familles et de leurs ami(e)s sur inscription (33€) Restaurant FELIX Place Félix Eboué (angle Bld de Reuilly et rue Taine) Métro Daumesnil

Du 1er au 17 décembre 2019 : exposition de l’ANFFMRFA (les otages) à la mairie du 12e

TÉLÉCHARGER LE BULLETIN D’INSCRIPTION AU REPAS

Pierre Fugain

Pierre Fugain

Pierre Fugain est un médecin et résistant français. il a été durant la Seconde Guerre mondiale commandant en second du réseau de renseignement « Reims-Coty » des Forces françaises combattantes (FFC),à Chambéry, puis à Grenoble.Arrêté par la police de Vichy, en mai 1941, pour diffusion de propagande communiste et incarcéré le 25 juin 1941, en partie au Fort Barraux en Isère, il saisit l’occasion d’une permission accordée lors de la naissance de son fils Michel, le 12 mai 1942, pour s’évader. En 1945, accompagné par deux membres de son réseau Reims-Coty, il part pour l’Italie afin d’y arrêter Guy Eclache, collaborateur grenoblois et milicien1,2, qu’il retrouve dans la petite bourgade de Caprino Veronese et qu’il ramène à Grenoble pour y être jugé. Pierre Fugain s’est opposé à la guerre de Corée et d’Indochine et milita pour l’indépendance de l’Algérie notamment en exerçant un soutien actif au Front de libération nationale algérien4. Il fut une figure tutélaire de la gauche grenobloise et proche du PS. Il fut aussi président pour l’Isère de l’Association nationale des anciens
combattants et amis de la Résistance (1969-2006).Pierre Fugain est le père du chanteur Michel Fugain.

LUTTER CONTRE LA HAINE SUR INTERNET

LUTTER CONTRE LA HAINE SUR INTERNET

Enfin une claire décision de justice !

Le tribunal de Paris a ordonné mardi à neuf opérateurs des télécommunications de bloquer définitivement l’accès à partir du territoire français au site internet “Démocratie participative”, ouvertement raciste, antisémite et homophobe, vecteur français de l’idéologie nazie.
Parmi les cibles du site à juste titre interdit, Lucienne Nayet présidente du Musée de la Résistance nationale (communiqué du 8 novembre). Les associations du réseau Musée de la Résistance nationale avaient exigé qu’une telle mesure soit prise et étaient parties prenantes par plaintes et requêtes à l’action des associations de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie au côté de la LICRA, SOS Racisme, le MRAP, le Conseil représentatif des institutions juives de France, la Ligue des droits de l’Homme et des personnes directement visées par ce site et ses animateurs.

Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free, ainsi que cinq filiales ou sociétés de moindre importance ont 15 jours pour mettre à exécution cette décision demandée par le parquet de Paris à partir des très nombreuses plaintes déposées au travers de tout le pays.

Jusqu’à maintenant, toutes les tentatives de faire fermer ce site animé de l’étranger s’étaient heurtées à une impossibilité d’identifier ses hébergeurs et ses animateurs, alors que le ” directeur ” de cette publication est référencé par la justice comme blogueur d’extrême droite déjà condamné à de multiples reprises, présumé en exil au Japon, se revendiquant du nationalisme breton.

L’ordonnance du tribunal qui reste à devenir effective démontre que ce combat est possible et peut être gagné par l’action collective des citoyens.

“C’est une très bonne décision. Elle envoie un signal fort sur le fait qu’on ne peut pas avoir pignon sur rue avec un site dédié au racisme et à l’antisémitisme”, a déclaré l’avocat de la LICRA.

Cette ordonnance devrait permettre de tarir une des principales sources de haine déversée par un site qui se pensait hors d’atteinte.

Alors qu’ils y étaient opposés, il faut se féliciter de voir imposer aux opérateurs un “filtrage” définitif.
Cette décision, qui fera jurisprudence en matière de maîtrise publique du cadre légal, impose des limites à la diffusion qui à partir de cette ordonnance ne dépendent plus du bon vouloir ou non de chacun des opérateurs selon leurs critères aléatoires.

Pour autant, cette victoire ne signifie pas la fin d’un combat qui doit rester permanent tant des propos tenus publiquement dans la période montrent que si la primeur est donc redonnée au droit, toute baisse de vigilance condamne à voir réapparaître la bête immonde.

Claude Gascard, secrétaire général du réseau
Musée de la Résistance nationale et Jean Claude Emorine, secrétaire général des Amis du Musée de la Résistance Nationale à Champigny-sur- Marne- 28 novembre 2018

Conférence : La répression par Vichy, l’exemple de Jean Zay

Conférence : La répression par Vichy, l’exemple de Jean Zay

Le 12 décembre à 18h30, à la préfecture des Hauts-de-Seine, aura lieu la dernière conférence des « Rendez-vous du Mont-Valérien » pour cette édition 2018. À cette occasion, Hélène Mouchard-Zay interviendra sur le sujet : « La répression par Vichy, l’exemple de Jean Zay ».

Fille cadette de Jean Zay et présidente du CERCIL – Musée Mémorial des enfants du Vel d’Hiv, elle est enga­gée dans la transmission des combats et engagements de son père, homme politique et ministre de l’Édu­cation nationale au sein du gouverne­ment du Front Populaire.
Par son témoignage Hélène Mouchard-Zay donnera à voir les positions de Vi­chy à travers l’évocation de son père, lui qui symbolisait ce que le régime de collaboration abhorrait et combattait. La figure de Jean Zay illustrera de façon éloquente ce que fut la mise en œuvre de l’idéologie portée par Vichy.

Cette rencontre, qui clôturera une année 2018 riche en interventions et en enseignements, se présente comme un rendez-vous immanquable et nécessaire dans la compréhension des politiques répressives mises en place sous le régime de collaboration.
À l’issue de celle-ci un temps d’échanges convivial sera proposé à tous les participants.

LIRE LA SUITE

Hommage à Robert Chambeiron

Hommage à Robert Chambeiron

La cérémonie a été ouverte par un adjoint à la maire du 16e arrondissement rappelant le rôle de Robert Chambeiron aux côtés de Jean Moulin et au CNR. Marie-Françoise Bechtel, ancienne députée de l’Aisne et vice-présidente de la Commission des lois, auteur d’un livre d’entretiens avec Robert Chambeiron ( Robert Chambeiron résistant, ed. Fayard) et amie de ce dernier a évoqué la fidélité sans faille de Robert Chambeiron aux valeurs de la Résistance qu’il avait contribué à créer et sa passion pour sa ville, Paris qu’il avait contribué à libérer.
La mairie de Paris, Anne Hidalgo, a ensuite, dans une allocution chaleureuse, fait part de sa gratitude pour l’action résistante de Robert Chambeiron avant de procéder au dévoilement de la plaque.
L’ADVR est heureuse et fière d’être née de la dernière action militante de Robert Chambeiron.
Vous trouverez ci-dessous in extenso le texte de l’allocution de Marie-Françoise Bechtel, membre de l’ADVR, ainsi que la vidéo de cette allocution. De même vous trouverez également la vidéo de l’allocution de Anne Hidalgo, Maire de Paris.

LIRE LE DISCOURS

VOIR LES VIDÉOS

Jean Moulin: derniers secrets sur son arrestation

Jean Moulin: derniers secrets sur son arrestation

Qui a trahi Jean Moulin ? Deux témoins clés de l’époque livrent à L’Express leurs conclusions sur le drame de Caluire.

Le 21 juin 1943, le chef du Conseil National de la Résistance est arrêté par Klaus Barbie, chef de la gestapo à Lyon. Depuis soixante-quinze ans, l’ombre de la trahison pèse sur le seul homme ayant échappé à la rafle, René Hardy, lui-même résistant. Pour l’Express, Daniel Cordier secrétaire de Jean Moulin, et François-Yves Guillin, secrétaire du chef de l’Armée secrète, expliquent comment le piège s’est refermé sur “Max”. Ces derniers grands témoins de l’époque balaient tous les doutes possibles.

LIRE LA SUITE

Parution et dédicaces : “Les Françaises, les Français et l’Épuration”

Parution et dédicaces : “Les Françaises, les Français et l’Épuration”

Rencontre et Dédicace – Mercredi 12 décembre 2018 à 18H00

Nous recevrons François Rouquet et Fabrice Virgili, qui ont signé aux Editions Gallimard, Folio histoire :

Les Françaises, les Français et l’Épuration. De 1940 à nos jours

« …Alors que l’orage s’éloigne, une tâche immense s’impose à tous les Français : celle de refaire notre belle France que les nazis ont souillée de leur présence. Cet écho du Travailleur de l’Oise en octobre 1944 illustre la démarche de ce livre : s’attacher non plus à la seule étude politique et institutionnelle de l’épuration, mais, dans la veine d’une historiographie renouvelée, aux Françaises et aux Français face à l’événement… »

Salon de la Fondation de la Résistance
30 Boulevard des Invalides – 75007 Paris
Merci de vous inscrire soit par téléphone soit par courriel :
Tél. : 01 45 66 92 32 – Courriel : memoresist@m-e-r.org

Les Amis de la Fondation de la Résistance
Place Marie-Madeleine Fourcade
16-18, place Dupleix
75015 Paris
Tel : 01-45-66-92-32

Mail : memoresist@m-e-r.org

Site : http://www.memoresist.org

 

Exposition “Les femmes dans la résistance”

Exposition “Les femmes dans la résistance”

Date de l’événement : Lundi 12 novembre 2018 – 08:00
Jusqu’au : Vendredi 25 janvier 2019 – 17:00

Dans le cadre de la commémoration du 75ème anniversaire de la rafle de l’Université de Strasbourg, rapatriée à Clermont-Ferrand, la bibliothèque Lafayette accueille, du 12 novembre 2018 au 25 janvier 2019, une exposition du musée de la Résistance de Clermont Auvergne Métropole à Chamalières : les femmes dans la Résistance. Cette exposition rend hommage à 25 femmes, connues ou restées dans l’ombre, qui se sont battues pour leurs convictions, certaines en payant de leurs vies ces actes patriotiques au courage incontestable, afin de reconquérir notre liberté.

Leurs actions ont permis d’acquérir un nouveau droit : le Droit de Vote.

Exposition tout public

Bibliothèque Université Clermont Auvergne

EN SAVOIR PLUS