Val-de-Marne : plongée dans les archives de la résistance pour les élèves

Val-de-Marne : plongée dans les archives de la résistance pour les élèves

Île-de-France & Oise>Val-de-Marne|Marion Kremp @marionkremp| 19 décembre 2018, 17h38 | MAJ : 19 décembre 2018, 19h42

Le musée de la résistance nationale présentait aux élèves du département le concours national de la résistance et de la déportation auquel ils participeront en 2019.

Créteil, ce mercredi. Des collégiens et des lycéens du département vont participer au concours national de la résistance en 2019. LP/M.K.

« Pendant cinq jours et pendant cinq nuits, nous allons être cahotés de ville en ville, on constatait les morts dans le wagon ». Pas un mot, pas même un soupir. A l’écoute du témoignage de Jean-Marie Fossier, déporté à Buchenwald (Allemagne) en 1944, les près de 200 collégiens et lycéens sont plongés dans le sordide de la déportation.

Une introduction au travail de mémoire qu’ils s’apprêtent à entamer dans le cadre du concours national de la résistance et de la déportation. Ce mercredi, les historiens du musée de la résistance nationale de Champigny et des archives départementales du Val-de-Marne ont présenté les outils dont les élèves pourront s’emparer jusqu’à la fin mars.

LIRE LA SUITE

Le numéro 228 de Notre Musée revue trimestrielle du MRN est sorti

Le numéro 228 de Notre Musée revue trimestrielle du MRN est sorti

Au sommaire de ce numéro, vous trouverez en particulier un entretien avec Georges Duffau-Epstein évoquant la récente donation des archives de son père Joseph Epstein au MRN ; ainsi que des informations sur les réalisations des sites et associations qui composent le réseau Musée de la Résistance nationale ; des comptes rendus d’initiatives organisées par le MRN et des notes de lecture.
Pour s’abonner à la revue, il suffit de nous retourner ce bulletin d’adhésion.

Souscription | Pour un nouveau MRN à Champigny-sur-Marne

Souscription | Pour un nouveau MRN à Champigny-sur-Marne

La souscription citoyenne lancée en octobre 2017 pour aider à l’édification du nouveau MRN a toujours cours. Elle a déjà amené plus de 20 000 euros supplémentaires au projet et des dizaines de personnes attentives à sa réussite.
Chacun d’entre nous peut contribuer soit en faisant un don au musée soit en accompagnant le projet et en incitant vos relations à souscrire pour le nouveau musée. Pour ce faire, le MRN tient à votre disposition des lots de dépliants présentant le projet de nouveau musée et la souscription (envoyez-nous votre demande par courriel à communication@musee-resistance.com pour en obtenir).
Vous pouvez également faire un don via le site du MRN.

Nouveau MRN à Champigny-sur-Marne – Avancement du chantier

Nouveau MRN à Champigny-sur-Marne – Avancement du chantier

À Champigny-sur-Marne, la préparation de la nouvelle exposition permanente, sur le nouveau site Aimé Césaire, se poursuit intensément. Toutes les énergies, et en premier lieu celles du personnel du MRN, de ses stagiaires et de ses bénévoles, sont concentrées pour assurer la réussite de ce projet. Les avancées sont notables, en particulier sur le chantier des œuvres avec au moment présent près de 1 500 pièces susceptibles d’être sélectionnées pour être présentées dans le futur musée. L’aide d’une vingtaine de bénévoles qui viennent chaque semaine au MRN est tout particulièrement à souligner. Grâce à eux, les différents chantiers se poursuivent en parallèle. Un soutien de la DRAC Île-de-France a permis également l’embauche d’une nouvelle archiviste, Paola Cantalini, qui a notamment en charge le suivi de la conservation préventive, de la restauration et du déménagement des œuvres. De même, trois jeunes en service civique (Doriane Hervé, Mougamadou Bashir et Romain de Carvalho) ont intégré l’équipe à la rentrée.

MRN | Les objets du mois | Reconstitution d’un dispositif de sabotage

MRN | Les objets du mois | Reconstitution d’un dispositif de sabotage

Rail, charge de plastique, crapouillot, 2 vis et 2 accroches pour rails, un système incendiaire de poche, une capsule à pétrole, un bout de cordon bickford avec amorce, un crayon allumeur, un détonateur électrique (pile 4,5V avec amorce, reconstitution de cartouche de Nobel 808 et d’une cartouche de plastique de 112 ou 224 gr).
Copié sur un modèle civil par le SOE britannique, le dispositif Fog Signal MK. I A. est un ingénieux système de sabotage des voies ferrées. Son homologue civil produit un bruit de détonation pour informer le conducteur de la locomotive d’un danger en cas de basse visibilité par temps de brouillard lorsque le train passe dessus. Le Fog Signal MK I A. est, lui, connecté à des cartouches d’explosif plastic dissimulées sur le côté du rail qui explosent lorsque le dispositif est écrasé par le passage du train. Aujourd’hui démontée pour faire de la place pour le chantier de nouveau musée, cette vitrine réalisée par Jacques Carmagnat, a été présentée dans l’exposition permanente du MRN à Champigny-sur-Marne pendant plus de 20 ans. Membre de l’association, Jacques Carmagnat intervenait fréquemment auprès des scolaires au MRN et dans les établissements scolaires. Il avait intégré en 1942 le mouvement des Ardents et avait participé notamment à la distribution de tracts. Comme beaucoup de jeunes Français, Jacques Carmagnat avait été requis en 1943 au titre du STO. Réfractaire, il avait fui en Charente et avait rejoint le maquis Dordogne-Charenton au début de l’année 1944. Il avait fait partie d’une section spéciale consacrée aux sabotages et avait ainsi participé notamment à̀ 26 sabotages de voies ferrées et à la destruction de 2 sous-stations de chemin de fer.

Le dossier pédagogique du MRN sur le thème du CNRD

Le dossier pédagogique du MRN sur le thème du CNRD

CNRD 2019 | Le dossier pédagogique du MRN sur le thème du CNRD sera disponible en ligne progressivement à partir du 20 décembre.

Les doubles pages traitant des différentes thématiques du sujet Répressions et déportations en France et en Europe (1939-1945) seront disponibles au fur et à mesure du mois de décembre et du mois de janvier sur le site internet du MRN, rubrique pédagogie puis CNRD, ressources annuelles.
Le dossier papier sera envoyé par la poste en janvier aux abonnés du MRN avec le n° 229 de la revue Notre Musée.

Diffusion du film “Nous étions des combattants”

Diffusion du film “Nous étions des combattants”

Huit survivants témoignent, ils avaient entre 15 et 21 ans quand la guerre a éclaté, ils se sont engagés dans le combat clandestin antinazi et ont rejoint les rangs de la Jeunesse Communiste Juive mise en place par la MOI. Notre film au travers de ces entretiens nous parle du rôle des juifs communistes issus de l’immigration d’Europe de l’Est durant l’Occupation et leur contribution à la Libération de la France, édité en DVD, il sera aussi :
Diffusé sur RMC découverte le 11 janvier 2019 à
20h50

 

Palmarès du concours de la meilleure photographie d’un lieu de Mémoire

Palmarès du concours de la meilleure photographie d’un lieu de Mémoire

Le concours de la meilleure photographie d’un lieu de Mémoire offre aux élèves la possibilité de photographier des lieux de mémoire relatif à la Résistance intérieure et extérieure, à l’internement et à la Déportation situés en France ou à l’étranger. Son jury est composé d’iconographes, de conservateurs de musées, de journalistes et de représentants d’institutions et d’associations de mémoire et d’histoire. En 2018, 31 photographies ont été adressées au jury qui a décerné le premier prix de cette vingtième édition à Élise ROUZIÉ, élève de Première scientifique au lycée Barral de Castres (Tarn) pour sa photographie intitulée “Passages”, réalisée au centre de mise à mort d’Hartheim (Autriche).

=> Consulter le règlement et la composition du jury du concours

=> Découvrez le palmarès 2018 du concours

Cycle “Tribune Libre Résistance”

Cycle “Tribune Libre Résistance”

Le cinéma Saint-André des Arts s’associe à la Fondation de la Résistance pour organiser de janvier à mai 2019 des projections de films sur la Résistance. Présentés dans le cadre du cycle “Tribune Libre Résistance” organisé le 3e jeudi de chaque mois au Saint-André des Arts, les films seront suivis de débats animés par un historien et/ou un cinéaste.
Au programme : Un condamné à mort s’est échappé de Robert BRESSON, L’armée des ombres de Jean-Pierre MELVILLE, Le jour et l’heure de René CLÉMENT, L’armée du crime de Robert GUÉDIGUIAN et Laissez-passer de Bertrand TAVERNIER.

Découvrez le Programme Tribune libre Résistance et la bande annonce du cycle.

Retrouver et partager l’événement sur : Facebook et Twitter

Cinéma Saint-André-des-Arts,
30 rue Saint-André des Arts (Paris 6e)