Month: March 2019

74e anniversaire de la libération des camps de Buchenwald et de Dora

74e anniversaire de la libération des camps de Buchenwald et de Dora

74e anniversaire de la libération des camps de Buchenwald et de Dora

Le Jeudi 11 Avril 2019

Discours et fleurissement du monument de l’Association française
Buchenwald-Dora et Kommandos – Père Lachaise à 15H30

Rendez-vous à 15h15 devant l’entrée de la rue des Rondeaux – côté Place Gambetta

————————

Ravivage de la Flamme – Arc de Triomphe à 18H30

En présence de la Musique des Gardiens de la Paix de la Préfecture de Police de Paris

Rendez-vous à 17H30 sur les Champs-Elysées
(en haut de l’avenue des Champs-Elysées côté avenue Friedland devant l’escalier d’accès au musoir)

La Retirada, il y a 80 ans : gros plan sur le réseau Ponzan

La Retirada, il y a 80 ans : gros plan sur le réseau Ponzan

À l’occasion du quatre-vingtième anniversaire de la Retirada, le docteur Robert Arnal, le président de la régie des patrimoines, Patrick Berlureau, et Placer Thibon-Marey (universitaire) convient le plus grand nombre à la conférence hommage qu’ils donneront samedi, à 15 h 15, à l’auberge du Montcalm, à Auzat. Au préalable, Robert Arnal remettra, à 15 heures, comme le lui avait demandé son ami Julio Carreras, le dernier anarcho-syndicaliste d’Auzat (décédé en 2018), le drapeau de la CNT (Confédération nationale du travail) Auzat à la maison des patrimoines, où désormais il sera exposé. Clandestine jusqu’en 1944, la CNT comptera jusqu’à 400 membres dans le Vicdessos. Samedi, les conférenciers décriront cet esprit anarcho-syndicaliste, ses actions en Espagne, son rôle dans la Résistance en France et les actions militaires menées dans l’après-guerre. L’année 2019 est marquée par les commémorations de cet anniversaire qui rappellent les événements vécus début 1939 par près d’un demi-million de femmes, d’hommes et d’enfants, qui, après la chute de la IIe République espagnole, emprunteront la route de l’exil. Pour notre territoire frontalier, porte d’entrée de nombreux réfugiés, cet événement constitue un épisode majeur de l’histoire de la haute Ariège. Robert Arnal s’exprimera aussi sur «le réseau Ponzan», l’un des plus importants réseaux d’évasion des Pyrénées, en lien avec la Résistance française et les services des renseignements français et britannique. Le réseau passera plus de 1 500 personnes (résistants, juifs, aviateurs…) par-delà la frontière. Réfugié en France après la guerre d’Espagne, Francisco Ponzan sera interné au camp du Vernet. Il s’en évadera grâce à la complicité de l’Ariégeois Jean Bénazet et mettra tout en œuvre pour libérer des prisonniers… Appréhendé en 1943, à Toulouse, par la police française, il sera emprisonné à la prison Saint-Michel jusqu’au 17 août 1944. Ce même jour, il sera fusillé à Buzet (Tarn), avec cinquante autres victimes.

La conférence sera ponctuée de danses, poésies, chants et suivie d’un apéritif tapas. Entrée gratuite.

Vernissage de l’exposition “Les graffitis, ultimes témoignages des fusillés du Mont-Valérien”

Vernissage de l’exposition “Les graffitis, ultimes témoignages des fusillés du Mont-Valérien”

L’exposition “Les graffitis, ultimes témoignages des fusillés du Mont-Valérien” présente les 31 graffitis encore présents dans la chapelle.
31 graffitis, 31 traces, témoignages des politiques répressives mises en place pendant l’occupation allemande et des parcours d’engagements.

Cette première exposition temporaire réalisée au mémorial du Mont-Valérien, est consacrée à ces témoignages, exceptionnels objets mémoriels, patrimoniaux, historiques et profondément révélateurs de qui étaient ces hommes, de leurs croyances individuelles et de leurs engagements collectifs.
Objets sensibles et uniques, les graffitis disent à la fois les espérances et les croyances de ceux qui se battaient du côté de la vie et sont révélateurs de l’organisation de la répression et des persécutions raciales.

Mercredi 27 mars | 18h | Mémorial du Mont-Valérien
Entrée gratuite | Inscription nécessaire

Chateaubriant – Atelier concert – CNRD 2019

Chateaubriant – Atelier concert – CNRD 2019

Les rendez-vous musicaux du service éducatif

Hommage à Fernand Devaux
Lundi 25 mars 2019 à 14h – Site de Pierrefitte-sur-Seine à l’auditorium

Fernand Devaux est décédé le 30 mai 2018. Déporté politique, il est enregistré à Auschwitz le 8 juillet 1942. Il a tout juste vingt ans. Il portait le matricule 45472.
Survivant de l’enfer concentrationnaire, il témoignait auprès du public scolaire accompagné par les membres de l’association Mémoires vives. Il insistait sur la solidarité qu’il avait rencontrée dans les camps, une force de résilience pour les déportés. Il avait assisté, ému, au concert de l’an dernier.

Fernand DEVAUX (Crédit © Patrice Morel / AMRC)

Par ce programme musical, le service éducatif des Archives nationales veut rendre hommage à un homme engagé qui a accompagné les élèves dans leurs projets sur le thème de l’univers concentrationnaire.

Sous la direction de Yohann Recoules, des collégiens interprèteront Le Chant des partisans, Le Chant des marais et l’Avé Maria de Charles Gounod. Enfin, le public entendra la création F. Devaux du compositeur Pierre Chépélov sur un texte original d’élèves du collège Joliot Curie de Stains.

Notes

Pour ses rendez-vous musicaux, le service éducatif des Archives nationales propose plusieurs concerts intégrant des séances jeunes publics, autour de répertoires inédits ou méconnus. Préparés par des étudiants ou de jeunes professionnels dans le cadre de résidences pédagogiques, ces concerts sont accompagnés par la présentation in situ de documents issus des fonds des Archives nationales.

Conférence | “Joseph Epstein, figure méconnue d’un chef de la Résistance”

Conférence | “Joseph Epstein, figure méconnue d’un chef de la Résistance”

Le 11 avril marque les 75 ans de l’exécution de Joseph Epstein au Mont-Valérien. Afin de rendre hommage au parcours de cet homme « bon pour la légende », le mémorial du Mont-Valérien organise une rencontre à l’Agora. Conférence à deux voix, menée par Pascal Convert et Georges Duffau-Epstein, celle-ci permettra de lever le voile sur une figure méconnue d’un chef de la Résistance.

Né en Pologne en 1911, Juif, issu d’une famille cultivée, exilé en France en 1932, communiste, combattant des Brigades internationales, Joseph Epstein est le chef de l’ensemble des FTP – Francs-tireurs partisans – de la région parisienne. Figure trop peu connue, son rôle fut pourtant central dans la réalisation des actions contre l’occupant perpétrées par les FTP, dans la région parisienne. Clandestin, connu sous le nom de « Colonel Gilles », son engagement, son parcours, font de lui une figure majeure de la Résistance, une trajectoire hors-du-commun qui doit être transmise.

« Joseph Epstein, bon pour la légende »

C’est le souhait porté par les deux intervenants. Georges Duffau-Epstein, fils de Joseph Epstein, président de l’association pour le souvenir des fusillés du Mont-Valérien et d’Île-de-France, et Pascal Convert, artiste-plasticien, « sculpteur de mémoire » ont entrepris depuis une dizaine d’année un travail de mémoire et de transmission conséquent. Leurs réalisations ouvrage, sculptures, sérigraphies et documentaire pour revenir sur les traces du résistant, seront mises en valeur lors de cette soirée. Pour illustrer leurs propos, des extraits du documentaire « Joseph Epstein, bon pour la légende » seront diffusés, des œuvres réalisées par Pascal Convert sur l’amour paternel que portait Joseph Epstein à son fils seront affichées.

Rendez-vous le mercredi 10 avril à 20h | Agora, maison des initiatives citoyennes de Nanterre
Entrée gratuite | Inscription nécessaire par e-mail : reservation@mont-valerien.fr

Conférence | “Combattants coloniaux pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945)” par Julie Le Gac

Conférence | “Combattants coloniaux pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945)” par Julie Le Gac

Le mercredi 17 avril se tiendra le prochain “Rendez-vous du Mont-Valérien”. Pour cette deuxième rencontre, l’historienne et maîtresse de conférence au sein du département histoire de l’Université Paris-Nanterre, Julie Le Gac, interviendra sur le sujet “Combattants coloniaux pendant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945)”. 

« Sans l’Empire, la France ne serait qu’un pays libéré ; grâce à son empire, la France est un pays vainqueur »
Gaston Monnerville, président de la commission de la France d’outre-mer, 25 mai 1945

L’historienne et auteure de l’ouvrage pionnier sur le sujet « Vaincre sans gloire, le corps expéditionnaire français en Italie (novembre 1942-1944) » abordera à la fois la mobilisation des populations issues de l’empire colonial français dès 1939, le massacre des soldats noirs par les troupes allemandes en 1940, le cas des prisonniers de guerre. Son intervention sera complétée par l’explication des représentations existantes autour de la contribution des soldats coloniaux pour la libération de l’Europe.
Pan de notre histoire méconnu et pourtant essentiel, la mobilisation des troupes coloniales est un thème qui doit être abordé avec finesse et honnêteté. En cela, Julie Le Gac, questionnera ce sujet majeur, en s’appuyant sur un travail d’archives poussé, afin de mettre en lumière les parcours des combattants coloniaux mobilisés pendant la Seconde Guerre mondiale, dont il est, encore aujourd’hui, nécessaire de comprendre la complexité et l’importance.

Rendez-vous le mercredi 17 avril à 18h30 | Préfecture des Hauts-de-Seine
Entrée gratuite | Inscription obligatoire : bit.ly/Conf1704
Informations | communication@mont-valerien.fr

Programme pédagogique 2018-2019 des Hauts lieux de la mémoire nationale d’Île-de-France

Programme pédagogique 2018-2019 des Hauts lieux de la mémoire nationale d’Île-de-France

L’offre pédagogique du Mémorial du Mont-Valérien et du Mémorial des martyrs de la Déportation s’enrichit pour cette année scolaire 2018-2019, avec la mise en place de nouveaux parcours thématiques avec des institutions partenaires, ainsi que la création d’ateliers novateurs, toujours dans le souhait de répondre aux attentes des programmes scolaires du primaire et du secondaire.
Dans cet article, vous retrouverez toutes les nouveautés :

Au Mémorial du Mont-Valérien

Visiter plusieurs institutions :
Des parcours thématiques ont été développés avec des structures partenaires, permettant d’approfondir un sujet particulier. Les parcours ont été conçus pour souligner la complémentarité, et les liens entre les différents lieux proposés.
Cette année, le Mont-Valérien s’enrichit de deux nouveaux parcours, complétant ainsi son offre.
Les nouveaux parcours thématiques :

    • Ces fusillés venus d’ailleurs, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration – Nouveauté
    • Honorer l’engagement : du Mont-Valérien au Panthéon, en partenariat avec le Panthéon – Nouveauté

Les ateliers pédagogiques du Mont-Valérien :
Dans la continuité de notre programmation pédagogique et dans l’attente de l’aménagement du site, des ateliers spécifiques peuvent être mis en place sur demande et en itinérance dans les classes. Plusieurs thématiques sont proposées, pouvant être travaillées de manière transdisciplinaire.
Les nouveaux ateliers pédagogiques :

    • Le chemin vers la victoire | Niveau CM2 – Nouveauté
    • Les épreuves du Mont-Valérien | Niveau CM2 – Nouveauté
    • Parcours – Suresnes pendant la guerre : urbanisme et Résistance | En partenariat avec le MUS – Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes | Niveau CM2 – Nouveauté
    • Projet mémoire “Construis ton mémorial” | En partenariat avec le Mémorial des martyrs de la Déportation | Niveau CM2 – Nouveauté

Et toujours …
Les visites thématiques
L’équipe pédagogique du Mont-Valérien propose des visites thématiques adaptées aux programmes scolaires :

    • Les fusillés étrangers et extra métropolitains (Collège / Lycée)
    • La construction des mémoires (Lycée)

De plus, à la demande des enseignants, les visites peuvent être orientées vers des parcours spécifiques liés à une région, une thématique ou à un événement particulier.

Le concours de dessin (CM2 des Hauts-de-Seine)
Proposé pour la troisième année consécutive, le concours “Visiter et dessiner le Mont-Valérien” a pour objectif d’initier les élèves à la mémoire de la Résistance et de ses combattants et de participer à la construction des connaissances historiques et des valeurs de la République.

Suivez-ce lien pour en savoir plus sur les actions pédagogiques mises en place par le Mémorial du Mont-Valérien !

Projection : “Le Jour et l’heure” de René Clément

Projection : “Le Jour et l’heure” de René Clément

Le Jour et l’heure de René Clément – 1963 – 1h49 – V.F.

Synopsis: Pendant la Seconde Guerre mondiale, un pilote américain, dont l’appareil est abattu au-dessus du sol français, est recueilli par une femme dont le mari est prisonnier de guerre en Allemagne. Elle l’aide à traverser la France pour rejoindre l’Angleterre sans se faire repérer par les autorités allemandes et françaises.

Séance suivie d’un échange avec Fabrice GRENARD, directeur historique de la Fondation de la Résistance et Marie-France MONTEL, chargée des actions culturelles à l’ECPAD (Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense).

EN SAVOIR PLUS